Vente immobilière à Montgeron : en quoi consiste le diagnostic électricité ?

Partager sur :

Un certain nombre de diagnostics techniques doivent être réalisés lors d’une vente immobilière à Montgeron. Leurs natures dépendent du type de bien mis en jeu, de son ancienneté et de sa localisation. Certains examens sont donc facultatifs. C’est le cas du diagnostic électricité. Quand est-il obligatoire ? En quoi consiste-t-il ? Voici les réponses.

Quand doit-on inclure le diagnostic électricité dans le DDT du bien ?

Le dossier de diagnostics techniques (DDT) du bien à vendre doit comporter un diagnostic électricité lorsque les équipements à évaluer ont été installés il y a plus de 15 ans. Cet examen est donc le plus souvent requis sur un bien ancien. Il n’est pas nécessaire de l’effectuer sur les nouvelles constructions.

En quoi consiste-t-il ?

L’examen permet d’évaluer les caractéristiques des installations électriques de la propriété :

  • leur conformité aux normes en vigueur : une connaissance des nouvelles réglementations est requise pour déceler les éventuels vices ;
  • leur sécurité : l’enjeu est de prévenir tout risque d’accident, d’électrocution ou d’incendie pouvant être dû à une défaillance dans le système ;
  • la capacité du réseau électrique : l’examen sert à savoir si le réseau est assez puissant pour subvenir aux besoins en électricité du foyer ;
  • l’efficacité énergétique : le diagnostic permet de donner des idées de rénovation destinées à améliorer l’efficacité énergétique des lieux.

Au vu de ces divers paramètres, il peut être utile de fournir un diagnostic électricité à l’acheteur même si les installations ne sont pas encore usées. Cela permet de rassurer l’autre partie sur l’état du système électrique et de prévenir d’éventuelles défaillances. À noter que l’examen doit être réalisé par un spécialiste afin de garantir la fiabilité de ses résultats.